Comment réussir son entretien d’embauche ?

Comment réussir son entretien d’embauche ?

Si durant les trente glorieuses, un actif pouvait espérer effectuer toute sa carrière au sein d’une seule et même entreprise, aujourd’hui, c’est chose impossible. Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), un salarié entrant en 2017 sur le marché du travail aura, a minima, 4,5 employeurs différents dans tout le temps de son activité. Des changements qui imposent de bien préparer son entretien d’embauche. Que faut-il savoir avant de se retrouver devant le responsable des ressources humaines de l’entreprise auprès de laquelle vous postulez ?

Préparation de l’entretien d’embauche

Vous venez de décrocher un entretien d’embauche ? Pour éviter tout couac à même de vous placer en position difficile, mieux vaut préparer votre entretien. Car être naturel et crédible face à un RH se travaille. CV, apparence, que faut-il savoir ?

Se renseigner sur son futur employeur

Parce que lors de votre entretien d’embauche, votre interlocuteur vous demandera, par exemple, ce que vous pensez apporter comme valeur ajoutée à l’entreprise, mieux vaut avoir un maximum de renseignements la concernant. Un basique pourtant souvent négligé par les postulants.

La première étape consiste à reprendre le descriptif du poste que la structure cherche à pourvoir. Relisez la petite annonce et prenez note des éléments qui vous semblent essentiels et qui se cachent par exemple derrière des termes tels que autonome ou évolutif. Ceux-ci vous permettent de cerner avec précision le profil recherché et donc d’aiguiser vos arguments pour aller dans leur sens.

La seconde étape est de se renseigner sur la structure en elle-même. Si celle-ci dispose d’un espace commercial, vous pouvez vous y rendre quelques jours auparavant pour avoir une idée précise du type de produits ou de services qu’elle propose. Vous pouvez également consulter son site internet pour obtenir un complément d’informations.
En ce qui concerne les grosses structures, vous pourrez même y trouver un organigramme ainsi que le nom de la personne en charge du recrutement. Avec un peu de chance, celle-ci dispose d’un profil sur un réseau pro comme LinkedIn, ce qui vous permet de cerner un peu mieux sa personnalité.
Vous pouvez également vous appuyer sur votre réseau de connaissances pour trouver dans votre entourage une personne y ayant déjà travaillé ou effectué un stage par exemple.

L’objet de toutes ces démarches est d’arriver avec une certaine connaissance de l’entreprise, de son fonctionnement et même de la personne avec laquelle vous effectuerez votre entretien d’embauche. Ne pas débarquer en terre inconnue vous permet d’être plus serein, plus naturel et plus crédible dans vos réponses.

Préparation des réponses aux questions

S’il est impossible de connaître à l’avance le déroulement exact d’un entretien d’embauche, il est toutefois possible de se préparer à certaines questions récurrentes à même de vous déstabiliser si vous ne les anticipez pas :

  • Parlez-moi de vous. Une question qui revient quasiment systématiquement. Il vous faut être concis, montrer de l’aisance dans votre manière de vous exprimer, mais également dans votre gestuelle.
  • Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ? Votre employeur potentiel cherche à cerner votre personnalité et les risques auxquels il peut être confronté en vous embauchant. Par exemple, une personne qui n’accepte pas qu’on lui donne des ordres posera immanquablement un problème en cas de travail en équipe.
  • Parlez-moi d’une expérience professionnelle vous ayant motivé et permis de vous surpasser ? Tentez de trouver un exemple se rapprochant le plus possible de l’emploi auquel vous prétendez. Pour que votre interlocuteur en saisisse toute la portée, pensez à bien le décrire, ainsi que le contexte et les objectifs qui vous avaient été fixés.
  • Pourquoi chez nous ? Ne surtout pas répondre « le salaire ». En revanche, soulignez la réputation et le positionnement de l’entreprise.
  • Appréciez-vous le travail en équipe ? Une société, c’est un ensemble de personnes aux compétences différentes qui travaillent ensemble pour atteindre un même but. La réponse est nécessairement oui, mais doit être développée. Expliquez que c’est une synergie, une stimulation.
  • Pourquoi êtes-vous resté sans emploi ? Si vous n’occupiez pas de poste dans une entreprise, vous avez peut-être suivi une formation durant ce laps de temps. Mettez cet aspect en avant pour démontrer que vous êtes actif.
  • Pourquoi devrions-nous vous embaucher ? Une question classique à laquelle vous n’échapperez probablement pas. Il n’y a pas de bonne réponse, si ce n’est de démontrer que votre embauche serait tout aussi bénéfique pour vous que pour votre futur employeur. En revanche, n’évoquez jamais les autres candidats.
  • Avez-vous des questions ? C’est le moment idéal pour échanger. Vous devez, en posant une question pertinente, démontrer que vous êtes particulièrement motivé et que vous êtes fait pour ce travail.

La préparation des réponses aux questions est une phase importante. Elle vous permettra de mieux maîtriser cette phase de l’entretien et donc d’avoir moins de stress le jour J. Une bonne préparation est un gage de réussite pour trouver un emploi.

Les aspects pratiques

C’est une évidence, mais il est essentiel d’effectuer au préalable le trajet jusqu’à l’entreprise à la même heure que celle de votre convocation. Vous pourrez ainsi mieux appréhender d’éventuels bouchons et repérer l’endroit où vous pourrez aisément vous stationner si vous venez en voiture.

Quelques jours auparavant, pensez également à soigner votre apparence, par exemple en prenant rendez-vous chez le coiffeur.

Entretien d’embauche : le jour J

Voilà le jour tant attendu. Vous vous êtes correctement préparé à l’entretien et à votre futur face-à-face avec votre employeur potentiel. Tenue vestimentaire, temps de parole, quelques détails qui font la différence.

Le choix vestimentaire

Le jour J, habillez-vous de façon adéquate, c’est-à-dire en adaptant votre tenue vestimentaire à l’emploi que vous briguez et à l’entreprise dans laquelle vous vous rendez.
Exemple : si vous postulez pour être commercial, n’arrivez pas en jeans, tee-shirt, mais plutôt avec une cravate.

La ponctualité

On ne le répétera jamais assez, la plus grande ponctualité est impérative. Si vous avez effectué au préalable le trajet séparant votre domicile du lieu où vous devez vous rendre, vous savez exactement de combien de temps vous avez besoin pour être à l’heure.
Prévoyez toutefois d’arriver sur place au moins 15 minutes plus tôt, la personne qui doit effectuer votre entretien pouvant également être en avance. Elle appréciera alors de ne pas attendre.

La gestion du temps de parole

Lors de votre échange avec la personne en charge du recrutement, il est impératif de savoir gérer son temps de parole. Vous devez parvenir au difficile exercice de pourvoir vous exprimer suffisamment pour vous valoriser au mieux, sans pour autant monopoliser le temps de votre interlocuteur.

Relancer la personne en charge du recrutement

Suite à un entretien d’embauche, deux cas de figures sont possibles :

  • le responsable du recrutement vous a indiqué qu’il vous donnerait réponse avant telle date. Le délai échu, contactez-le directement par mail. Sans réponse de sa part après 48 heures, relancez-le de nouveau par mail ou par téléphone. Si son silence perdure, inutile d’insister davantage.
  • aucun délai pour une réponse ne vous a été donné, reprenez contact avec la personne après deux semaines par courriel.
[Total : 4    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.