Les métiers de la banque en ligne : que font les conseillers virtuels ?

Les métiers de la banque en ligne : que font les conseillers virtuels ?

Les services comme les métiers du secteur du tertiaire ont eu tendance à se numériser ces dernières années. C’est le cas aussi des métiers de la banque avec l’apparition au début des années 2000 des banques en ligne. Avec la particularité de ne dépendre d’aucune agence physique, et donc de conseillers en chair et en os, les clients des néobanques peuvent désormais échanger avec leur banquier via différents canaux.

La profession de conseiller bancaire a en conséquence beaucoup changé, et est actuellement en plein essor. Les banques virtuelles proposent ainsi de nombreux postes pour répondre aux besoins de leur clientèle en pleine croissance. En charge de la relation client, mais aussi du conseil pour effectuer les opérations les plus classiques ou des placements financiers plus complexe, le métier de conseiller d’une banque en ligne offre donc de nombreuses possibilités d’évolution. On vous en dit plus dans cet article.

Quels sont les avantages et inconvénients du métier de conseiller de banque en ligne ?

Pour un client, passer d’une banque classique (avec des agences et des conseillers physiques) à une banque en ligne peut être assez perturbant. Le principal rôle du conseiller en ligne sera donc d’être facilement joignable et de faire preuve de pédagogie pour guider les utilisateurs dans l’usage de leur espace personnel et la réalisation (en toute autonomie) de leurs opérations quotidiennes (comme virer de l’argent, imprimer un RIB ou souscrire à une assurance vie).

Il n’aura néanmoins pas besoin de se déplacer dans une agence pour réaliser ses tâches. En effet, les clients pourront les joindre par téléphone, mail, chat en direct ou même en visio-conférence pour un rendez-vous. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le conseiller d’une banque en ligne (cliquer ici pour en savoir plus sur ce qui est réalisable directement sans conseiller) est donc plus disponible qu’un conseiller classique. L’amplitude horaire sera plus large, pouvant aller jusqu’à 9 à 10 heures du soir en semaine. Et même le samedi-après-midi. Il faudra donc être réactif pour répondre le plus rapidement possible aux requêtes des clients.

Un conseiller en ligne devra également avoir de larges compétences afin de pouvoir couvrir toutes les offres et les produits bancaires et financiers proposés par son employeur. Certains sont spécialisés, notamment pour les placements boursiers. Mais les néobanques proposant des services simplifiés (comparés aux banques traditionnelles), il sera assez facile de s’y retrouver.

Côté inconvénient, les personnes appréciant le contact physique et une relation personnelle avec leurs clients pourront souffrir de ce manque d’humain.

Quelles sont les compétences d’un conseiller d’une banque en ligne ?

La formation d’un conseiller de banque en ligne sera sensiblement la même que pour un banquier classique. Il devra donc avoir des connaissances irréprochables dans le domaine bancaire, mais aussi la législation financière en France et en Europe. Une connaissance approfondie des services offerts par sa banque en ligne sera également indispensable afin de conseiller au mieux ses clients et de pouvoir attirer de nouveaux prospects.

Côté qualités humaines, un conseiller virtuel devra avoir le sens de l’écoute et de l’écoute. Il devra pouvoir comprendre et même anticiper rapidement les besoins et les demandes de son clients, afin d’y répondre de manière appropriée. La patience sera également une qualité clé.

Enthousiaste et souriant, le conseiller bancaire d’une néobanque devra se montrer à la fois courtois, agréable et diplomate. Une bonne élocution et une maîtrise parfait du français écrit seront également très important pour correspondre à la fois au téléphone et par mail avec ses clients et apporter des réponses claires et concises.

Pour finir, un conseiller virtuel devra maîtriser au mieux les outils informatiques, et ses différents canaux de communication. Cela lui permettra d’instaurer une relation de proximité et de confiance et de guider les personnes qui auraient des difficultés avec Internet afin qu’ils utilisent de manière optimale les outils qui sont à leur disposition.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.