Quel statut ont les livreurs d’Uber Eats ?

Quel statut ont les livreurs d’Uber Eats ?

La livraison des repas à domicile est devenue une pratique de plus en plus répandue en France. Dans ce domaine, Uber Eats occupe une grande place. Vous êtes demandeur d’emploi et vous cherchez une source de revenus facile ? Avant de postuler chez Uber Eats, découvrez ici le statut juridique de leurs livreurs.

Quelles formalités pour devenir livreur Uber Eats ?

Les démarches pour devenir livreur sont assez simples. Étant donné que devenir livreur est une activité commerciale, vous devez tout d’abord vous inscrire au Registre des Commerces et des Sociétés. Cette formalité est obligatoire pour tous les livreurs, qu’ils utilisent des vélos ou des scooters. Toutefois, si vous prévoyez d’exercer cette activité avec un véhicule motorisé, il y a quelques formalités supplémentaires à accomplir. Vous devez en plus vous inscrire au Registre national des Transporteurs.

Après avoir rempli ces premières formalités, vous devez en remplir d’autres, cette fois-ci relatives au métier lui-même.

Si vous voulez devenir livreur pour Uber Eats, il est nécessaire de suivre une courte formation qui vous permettra d’obtenir une attestation de capacité qui garantira que vous êtes apte à transporter des marchandises. Cette formation a seulement pour objectif de s’assurer que vous maîtrisez tout de la conduite d’un engin motorisé et que vous avez un maximum de connaissances logistiques.

Vous devrez ensuite prouver la viabilité financière de votre activité. Vous devrez donc montrer que votre activité a assez de potentiel pour survivre. Dans certains cas, vous devrez bloquer une certaine somme d’argent sur un compte bancaire dédié à votre activité. Cela permettra de résoudre tout problème ultérieur. Cette somme dépendra du type du véhicule utilisé.

Uber Eats livreur métier

Métier de livreur Uber Eats : les différents types de statuts

Un livreur Uber Eats n’est pas salarié de la plateforme, il dispose d’un contrat de prestation. Dans ce cas, vous avez le choix entre deux statuts juridiques.

Le statut de micro-entrepreneur

Ce statut est souvent préféré par les coursiers, car il convient à cette activité. C’est un statut facile d’accès, de gestion et de fermeture. Il présente de nombreux avantages qui font de lui l’un des statuts les plus utilisés en France.

Vous pourrez déclarer vos revenus, payer vos cotisations sociales et impôts sur le web, facilement et sans vous déplacer. Vous pouvez aussi solliciter les aides publiques comme l’ACCRE, qui vous permettront d’être exonéré partiellement de cotisations sociales, et ce, pendant les trois premières années d’existence de votre activité. Du côté fiscal, vous serez aussi aidé, car vous ne serez éligible à la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) qu’à partir de 4 000 € de chiffre d’affaires annuel.

Le statut de société

La création d’une société, comme une SASU ou EURL est aussi une option, mais elle est plus complexe. Les formalités administratives sont beaucoup plus denses, aussi bien à la création que pendant la vie de la société. Mais il y a aussi des avantages : votre couverture sociale est meilleure.

De plus, vous protégez totalement votre patrimoine personnel en cas de faillite.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.