Quel statut juridique choisir pour créer une holding ?

Quel statut juridique choisir pour créer une holding ?

Comme pour toute entreprise, la création d’une société de holding nécessite le choix d’un statut juridique. À cet effet, plusieurs possibilités s’offrent aux promoteurs qui doivent baser leur décision sur un certain nombre de critères. Nous vous présentons ici les options qui s’offrent à vous en ce qui concerne le statut juridique de votre société de holding.

Créez une holding en société civile pour plus de flexibilité

La société civile fait partie des trois options de statut juridique qui se présentent à vous. Sa création nécessite au moins deux associés pouvant être aussi bien des personnes morales que physiques. Il existe plusieurs avantages à choisir la société civile. Il s’agit entre autres de la possibilité de profiter d’une grande flexibilité, en ce qui concerne la rédaction des statuts. Ainsi, pour les promoteurs souhaitant jouir d’une liberté dans l’organisation de la société, ce statut est recommandé.

De plus, aucun capital social n’est exigé par la loi. Toutefois, un apport doit nécessairement être consenti par les collaborateurs qui bénéficieront ainsi du statut d’associé. Notez que les apports peuvent être de différentes natures (en industrie, en numéraire et en nature).

Cependant, il est important de savoir qu’une société civile est non commerciale. Par conséquent, elle ne vous permet pas de réaliser des opérations commerciales avec plus-value. C’est donc un facteur très important qu’il faudra étudier avant de se décider. Si vous avez besoin d’un accompagnement pour choisir le statut de holding qui convient le mieux à votre société, vous pouvez consulter une plateforme d’aide à la création d’entreprise. Vous y trouverez de nombreux conseils et vous pourrez procéder à vos démarches en ligne.

création de société, statut d'entreprise, holding

Menez une activité commerciale en SAS

Notez que les promoteurs souhaitant choisir le statut juridique SAS peuvent également se tourner vers la SAS unipersonnelle. La Société à Actions Simplifiée possède de nombreuses similitudes avec une société civile. En effet, tout comme cette dernière, une société SAS présente une grande souplesse au niveau de la rédaction des statuts. De même, en ce qui concerne le capital, aucun montant n’est fixé. Toutefois, pour bénéficier du statut d’associés, les collaborateurs doivent faire un apport.

La différence entre la société civile et la SAS réside principalement au niveau de l’activité. En effet, à l’inverse d’une société civile qui ne permet pas la réalisation d’opérations commerciales, le statut SAS offre la possibilité de mener toute activité avec plus-value. Cela implique donc qu’en plus de l’activité patrimoniale, une holding qui opte pour le statut SAS peut mener une activité commerciale. Tenez compte alors de cette différence pour choisir entre une SAS et une société civile.

Optez pour une entreprise en SARL

Pour une société anonyme à responsabilité limitée, les associés doivent être au minimum deux. En revanche, une différence majeure s’observe au niveau des statuts dont les règles de fonctionnement sont beaucoup plus strictes. Ainsi, on note peu de flexibilité à ce niveau. La fixation d’un capital social n’est pas imposée. Les règles sont librement fixées par les associés. Comme une SAS, une société anonyme à responsabilité limitée peut mener des activités commerciales.

Pour résumer, pour créer une société de holding, vous avez le choix entre plusieurs statuts juridiques, notamment : la société civile, la SAS et la SARL. Ayant chacun des avantages et des limites, il est judicieux de bien étudier ces différents points avant de prendre une décision.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.