Infirmier libéral : faut-il utiliser le tiers payant ?

Infirmier libéral : faut-il utiliser le tiers payant ?

Si vous êtes un infirmier libéral, vous savez certainement que la réglementation et la convention nationale ont prévu que vos patients bénéficient du tiers payant sous certaines conditions. Plus clairement, ils ne sont pas tenus de vous régler le montant de la part obligatoire uniquement ou le montant total de l’acte. Compte tenu de ses conditions d’application, voici l’intérêt pour vous d’utiliser le tiers payant et surtout comment en assurer la gestion.

Infirmier libéral : à quelle condition pouvez-vous utiliser le tiers payant ?

En tant qu’infirmier libéral, vous pouvez utiliser le tiers payant afin de vous faire payer dans le cadre de vos consultations et soins. Si vous vous interrogez déjà sur la façon dont vous allez gérer toutes les tâches associées au tiers payant, sur ce site vous verrez que vous avez la possibilité d’externaliser la gestion du tiers payant, afin de gagner du temps et de vous consacrer davantage à vos patients.

S’il est vrai qu’en tant qu’infirmier libéral vous pouvez pratiquer le tiers payant, vous devez cependant remplir certaines conditions. Il est en effet exigé à chaque infirmier et infirmière exerçant en libéral de se faire référencer, tant auprès de la C.P.A.M, qu’auprès des différentes mutuelles de ses patients. De même vous devez vous assurer que leur carte Vitale est à jour.

À quels profils de patients s’applique le tiers payant ?

En tant qu’infirmier libéral, vous pouvez pratiquer le tiers payant lorsque vous recevez en consultation et dispensez des soins aux profils de patients suivants :

  • Patient bénéficiaire de la couverture maladie universelle (CMU) complémentaire,
  • Patient bénéficiaire de l’aide médicale de l’Etat (AME),
  • Patient victime d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle,
  • Patient bénéficiaire de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

S’agissant d’un patient bénéficiant de l’ACS, il faut qu’il ait souscrit à un contrat de complémentaire approuvé par le Ministère de la Santé.

Comment vous assurer qu’un patient bénéficie du tiers payant ?

Pour que vous puissiez appliquer le tiers payant à ces patients, vous avez le droit de leur exiger la présentation de pièces justificatives attestant de leur éligibilité au tiers payant. Selon les profils de patients précédemment énoncés, ils doivent vous présenter les pièces suivantes :

  • L’attestation CMU délivrée par sa caisse d’assurance maladie pour un patient bénéficiant de la CMU complémentaire,
  • L’attestation d’admission à l’AME pour un patient bénéficiaire de l’AME,
  • La « feuille d’accident de travail ou de maladie professionnelle » pour une victime d’accident de travail ou de maladie professionnelle.

La gestion du tiers payant peut être parfois chronophage. Heureusement il existe des alternatives.

Infirmier et tiers payant

Pourquoi externaliser sa gestion du tiers payant ?

Même si vous exercez en libéral, les contraintes liées à votre profession d’infirmier peuvent être considérables. Vous serez parfois confronté à une importante charge de travail, à tel point que vous passerez peut-être à côté de la gestion de votre tiers payant.

En faisant appel à un prestataire externe à qui vous confierez cette gestion, vous rendez votre quotidien plus souple. Compte tenu de son expérience et de ses contacts privilégiés avec tous les professionnels de la santé, un prestataire externe vous permettra d’effectuer plus d’actes en tiers payant, sans pour autant vous soucier des contraintes de gestion. Vous gagnez ainsi en temps, et êtes davantage concentré sur vos patients. Votre productivité en est ainsi optimisée.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.