Emploi pour travailleurs handicapés

Emploi pour travailleurs handicapés

Les personnes qui sont en situation de handicap ont souvent beaucoup de mal à trouver un emploi. Bien que la tâche soit difficile, il existe des structures spécialisées qui offrent un accompagnement de qualité aux travailleurs handicapés à travers leur carrière. En ce qui concerne les entreprises, elles sont désormais plus accueillantes vis-à-vis de ce type de profil et mettent en place des services spéciaux pour leur assurer de bonnes conditions de travail.

Les emplois réservés aux personnes en situation de handicap

Les entreprises de plus de 20 salariés sont tenues d’employer un minimum de 6% de salariés en situation de handicap. Si un candidat valide et un candidat handicapé postulent tous les deux au même emploi et qu’ils présentent des compétences similaires, alors un employeur sensibilisé au handicap privilégiera le second profil.

Ainsi, pour faciliter la recherche d’emploi pour travailleurs handicapés, vous devez vous faire reconnaître auprès de la maison départementale des personnes handicapées. Une fois les démarches accomplies, les structures pourront vous assister et vous aider à trouver un poste qui vous convient.

Nous vous conseillons également de vous faire accompagner par des organismes qualifiés. Ceux-ci mettent à disposition des conseillers qui maîtrisent les aides et dispositifs spécifiques. Ils ont notamment un réseau d’entreprises proposant des postes aux personnes en situation de handicap.

Travailler en ESAT dans le Maine-et-Loire, un bon exemple d’emploi

Les établissements et services d’aide par le travail ou ESAT ont pour mission d’accueillir les personnes en situation de handicap qui ne sont pas en mesure de travailler en milieu ordinaire. Ils sont garants du maintien du travailleur handicapé dans la vie sociale et professionnelle.

travailleur handicapé

Contrairement aux entreprises adaptées qui recrutent également des personnes non handicapées, les ESAT sont exclusivement destinés aux travailleurs en situation de handicap. Ces centres d’aide par le travail permettent d’exercer une profession rémunérée et de profiter en parallèle d’un soutien social et médical individualisé. Les bénéficiaires peuvent ainsi accéder à l’emploi en dépit de leur capacité réduite de travail. Ils vont par ailleurs développer de nouvelles compétences et participer à la vie sociale et collective.

Les tâches qui sont proposées en ESAT peuvent être réalisées dans l’établissement ou chez le client, c’est-à-dire sous forme de prestation. Dans tous les cas, elles sont adaptées au handicap et font l’objet d’un encadrement afin de s’assurer que le travailleur évolue dans un cadre protégé. Le plus souvent, ce sont des activités de sous-traitance à effectuer pour des administrations et des entreprises. Les secteurs sont variés :

  • la bureautique,
  • la restauration,
  • la blanchisserie,
  • l’entretien des espaces.

Pour précision, le personnel des ESAT peut aussi intervenir auprès des particuliers.

Les droits des travailleurs handicapés en ESAT

Les activités réalisées en ESAT relèvent du Code de l’action sociale et des familles, non du Code de l’action sociale et des familles. Bien que ces établissements soient hybrides, ils ne sont en aucun cas isolés du monde du travail et constituent des acteurs économiques à part entière.

En 2019, on comptait environ 120 000 travailleurs handicapés évoluant dans 1400 établissements et services d’aide par le travail. Ceux-ci ne possèdent pas le statut de salariés et ne sont donc pas liés contractuellement à l’entreprise. Toutefois, ils ont droit à l’assurance-maladie, à certains congés et aux droits à la retraite.

Le travailleur en ESAT a un statut d’usager du secteur médico-social et dispose d’un contrat de soutien et d’aide par le travail. Sa rémunération est estimée entre 5,65 et 11,24 euros de l’heure et il bénéficie de la reconnaissance en sa qualité de travailleur handicapé. En fonction de son niveau de handicap, il peut recevoir l’allocation aux adultes handicapés ou AAH. De même, sur la base de ses compétences et de son projet, la personne handicapée qui travaille en ESAT peut être mise à disposition d’une entreprise ordinaire.

Aussi, elle a des droits comme l’assurance retraite, l’assurance-maladie et le CPF ou compte personnel de formation. Par ailleurs, comme pour les activités ordinaires, elle va profiter des congés suivants :

  • congés annuels,
  • congés de formation,
  • congé de présence parentale,
  • congé de maternité,
  • congé de solidarité familiale,
  • congé de paternité.

Pendant la durée du congé annuel, la rémunération demeure intacte. Enfin, pour être admis en ESAT, il faut avoir plus de 20 ans ainsi qu’une capacité de travail inférieure ou égale au tiers d’une personne valide. Cette seconde condition peut être remplacée par le besoin d’un soutien médical, social, éducatif et psychologique sur le lieu de travail. Les ESAT permettent aux personnes fragilisées par le handicap d’avoir accès à la dignité et à la reconnaissance, dans un cadre favorable à leur épanouissement. L’objectif est d’assurer l’évolution de parcours de ce profil sur le long terme.

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.