Le métier de charpentier-couvreur

Le métier de charpentier-couvreur

La construction d’un bâtiment fait appel à plusieurs professionnels, dont le charpentier-couvreur. L’exercice de son travail se fait en collaboration avec d’autres ingénieurs BTP. Ce métier traditionnel connu depuis des siècles s’est amélioré au fil des expériences et de l’industrialisation. Voici tout ce que vous devez savoir sur le métier de charpentier-couvreur !

Le charpentier : incontournable en BTP

Un charpentier s’occupe spécialement de la charpente des bâtiments et travaille sur le bois ou le métal pour donner une structure propre à un habitat. C’est un entrepreneur couvreur de toit qui peut exercer sa fonction en entreprise ou de manière indépendante en tant qu’auto ou micro-entrepreneur.

En tant que tel, il est obligé selon la loi Pinel, de souscrire à une garantie décennale. Cela lui permet de renforcer son professionnalisme et de se couvrir quand sa responsabilité civile est engagée. Vous pouvez au besoin en apprendre davantage en vous renseignant notamment auprès d’un assureur spécialisé dans l’assurance décennale de micro-entrepreneurs et d’auto-entrepreneurs.

couvreur

D’autre part, parmi les professions à risque en BTP, figure incontestablement celui du charpentier-couvreur. En tant que professionnel de la charpente, il est amené à travailler en hauteur et est donc exposé aux risques de chute. Il court également bien d’autres risques liés à l’exposition aux produits chimiques ou aux postures adoptées dans le cadre de son travail.

Pour acquérir les compétences nécessaires à l’exercice du métier de charpentier-couvreur, il convient d’effectuer une formation adéquate.

Être charpentier-couvreur : formation

Les formations pour le métier de charpentier-couvreur sont accessibles au travers de trois parcours distincts. Vous pouvez y accéder après la classe de troisième par un CAP Charpentier bois, un Brevet Professionnel Charpentier ou encore un BAC professionnel dédié. Si vous avez déjà le baccalauréat, vous pouvez faire un BTS en charpente couverture, en systèmes constructifs bois…

Il existe également des formations de niveau Licence pour y accéder. Vous pouvez enfin opter pour les formations de niveau professionnel de l’AFPA qui donnent accès à deux niveaux de qualification. Ce métier nécessite certaines aptitudes dont, entre autres : l’amour du calcul, la capacité à travailler en hauteur et à dessiner, l’habileté et la précision, des compétences informatiques…

Missions du charpentier-couvreur

Le charpentier réalise tout ce qui concerne la structure d’un bâtiment. Il s’occupe donc des éléments comme le plancher, la charpente ainsi que de toute l’ossature qui permet de stabiliser un bâtiment. Il exerce rigoureusement les tâches de découpage, de traçage, d’édification de l’ouvrage… Son travail commence déjà par la lecture des plans qui lui sont proposés.

Il fait ensuite différents calculs concernant la charpente via des logiciels appropriés et sélectionne le bois à utiliser selon les dispositions que prévoient les normes. En effet, il devra tenir compte des critères comme l’essence du bois, sa dureté, sa provenance, sa résistance… Tous ces travaux préalables à la construction relèvent de la compétence du charpentier-couvreur.

En somme, le métier de charpentier-couvreur nécessite de multiples compétences accessibles à travers des formations de divers niveaux. Au cours de son exercice, cet artisan est soumis à un certain nombre de risques. Afin de garantir son professionnalisme et son sérieux, la souscription à une garantie décennale est une obligation à laquelle il est soumis.

[Total : 1   Moyenne : 5/5]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.